• w-facebook
  • w-flickr

A propos de Catherine Jubert-Asencio

Entre mots et images, son cœur balance depuis toujours.

Littéraire de formation, la photographie lui a souvent servi de tremplin. Elle est également art-thérapeute et photothérapeute. 

Elle puise dans sa collection de photographies anciennes pour redonner la parole aux disparus et réaliser un travail sur la mémoire.

Ces images d'un autre temps ne se livrent pas au premier regard. Il faut les côtoyer longtemps, les contempler, accepter un tête à tête silencieux avec elles, se laisser envahir par tous ces visages d'inconnus qui finissent par murmurer des secrets.

Entre elle et eux la glace fond, une autre histoire se réécrit à l'encre et à l'eau.

Peu à peu, ils reprennent vie.

Photographe plasticienne car elle utilise des techniques de recouvrement pour réaliser ses images comme la glace (cryogénie), le verre brisé, l'encre mélangée à de l'eau (jeux d'eau et d'encre), le plastique (mes petits papiers).

Elle se livre à une réinterprétation personnelle des non-dits familiaux par des détournements surréalistes, des photomontages dans Portraits de famille.

De la même manière, la technique du collage lui permet de raconter d'autres histoires (mes petits papiers).

Depuis peu, la photographie devient pour elle un nouveau champ d'exploration de la matière par l'intermédiaire de la macrophotographie (paysages intérieurs)